Comment faire une chape ?

Le mot chape est très courant en maçonnerie. Elle désigne la couche qui vient recouvrir le sol, avant la pose d’un revêtement. Voyons à présent comment faire une chape.

Rate this post
Pas de commentaire

Qu’est ce qu’une chape ?

Avant d’expliquer comment faire une chape, il convient de définir ce qu’est une chape !

La chape est une couche intermédiaire entre un sol et un revêtement de sol.

Elle s’utilise pour:

  • Rattraper les défauts d’un sol irrégulier
  • Enrober les gaines et tuyaux d’un plancher chauffant
  • Rehausser un sol

Chape ou dalle béton ?

Attention ! La chape n’est pas une dalle en béton !

Comme mentionné dans le tableau ci-dessous les deux éléments n’ont ni la même composition, ni la même épaisseur ni la même utilisation.

La chape La dalle en béton
Composition ciment, sable, eau

Il n’y a pas de gravier dans une chape

ciment, sable, eau, cailloux
Épaisseur Quelques centimètres Une dizaine de centimètre
Utilisation Elle recouvre une dalle en béton, pour en parfaire l’aspect (imperfections, aspérités).

C’est sur la chape qu’on pose le revêtement final.

Elle s’utilise pour créer une « assise »

Faire une chape : panorama des solutions

Il existe de nombreuse dénomination pour distinguer des chapes : chape fluide, chape traditionnelle, ou encore chape sèche.

Dans ce sujet, nous allons nous intéresser à la chape traditionnelle et à la chape fluide.

La chape traditionnelle

La chape traditionnelle se compose d’un mélange de ciment, de béton et d’eau.

Le mélange se réalise à la bétonnière, puis transporté à l’emplacement voulu par brouette.

La chape fluide ou chape autonivelante

A base d’anhydrite ou de ciment, la chape fluide est de plus en plus utilisée car elle est facile à mettre en œuvre, et elle assure une très bonne planéité.

En outre, grâce à sa fluidité, elle se met en place partout, ce qui permet d’assurer un bon enrobage des gaines et tuyaux dans le cadre d’un plancher chauffant.

Comment faire une chape ?

Voyons à présent comment faire une chape, en distinguant la chape traditionnelle de la chape liquide.

Faire une chape : les étapes préliminaires

Pour faire une chape, la première étape consiste à nettoyer et dépoussiérer le support.

Ensuite, vous allez devoir délimiter sur les murs la hauteur de chape souhaitée.

Attention à bien calculer cette hauteur en prenant en compte l’éventuel système de chauffage au sol, la chape et le revêtement de sol pour que les portes puissent s’ouvrir !

Comment faire une chape traditionnelle ?

Pour faire une chape traditionnelle, on procède en général comme suit.

  • On pose une bande résiliente autour de la pièce. Elle désolidarise la chape du mur.
  • On pose éventuellement un isolant de sol.
  • On met un film polyane
  • On pose un treillis soudé (avec une éventuelle présence de cales)
  • On fabrique le mélange à la bétonnière
  • On déverse le mortier sur le sol. On égalise grâce à une règle du maçon, guidée par des traverses.
  • On taloche le mortier au fur et à mesure
  • On respecte le temps de séchage
  • On met en place un éventuel ragréage autolissant

Comment faire une chape fluide ?

Avec la chape fluide, place à la simplicité !

La mise en oeuvre d’une chape fluide se fait par pompage depuis le camion toupie.

Une fois coulée, on passe une barre à débuller, puis on pulvérise un produit de finition.

Prix d’une chape

Le prix d’une livraison de chape fluide se situe autour de ~10 à 15 €/m2 pour une épaisseur de 5 cm. LE prix de pose d’une chape est de l’ordre de ~20 €/m2 (+/- 5€/m2).

Si vous faites vous même votre propre mortier à la bétonnière, comptez un prix allant de ~8 à 14€/m2 pour une épaisseur de 6 cm.

Devis livraison béton par camion toupie

Laisser un commentaire